De nouveaux espaces pour la recherche en arts



L'Université Concordia vient à peine d'inaugurer deux nouveaux laboratoires de recherche artistique que déjà, des créations multidisciplinaires d'avantgarde y voient le jour !

Le matralab est un espace dédié à l'analyse et à la création de travaux interdisciplinaires et interactifs. Dernièrement, avec le concours d'un concepteur d'espaces lumineux et d'une étudiante en danse, Sandeep Bhagwati, professeur-chercheur au Département de théâtre de l'Université Concordia et directeur du matralab, a conçu une performance audacieuse en créant un espace qui réagit aux mouvements de l'artiste et du public.

Le Topological Media Lab est un véritable lieu d'exploration où participent les sciences naturelles, les arts et les sciences humaines.

En effet, les spectateurs dirigent la musique en temps réel et, en fonction de leurs mouvements dans l'espace, une caméra infrarouge captent leurs déplacements. L'équipe de Sandeep Bhagwati est d'ailleurs en train de développer une partition sur écran tactile qui permettra aux musiciens de changer eux-mêmes, de façon interactive, la partition durant le spectacle. De son côté, le Topological Media Lab (TML) est un véritable lieu d'exploration où participent les sciences naturelles, les arts et les sciences humaines. Ici, la vidéo et le son servent de matériaux que les artistes peuvent utiliser en théâtre, en danse et en arts visuels.

Récemment, avec l'aide d'une équipe d'ingénieurs et d'artistes invités, Sha Xin Wei, professeur-chercheur au Département de design et computation arts de l'Université Concordia et directeur du TML, a conçu des revêtements sensibles permettant aux personnes qui les portent ou qui les touchent de produire des images et des sons.

Éventuellement, des tapisseries sensibles de grandes dimensions capables d'interagir avec des danseurs et pouvant aussi servir de surfaces porteuses d'images dans le cadre de performances, pourraient être développées.